40- Comment Soigner Une Hépatite B : Traitement Possible Hépatite B

Comment Soigner Une Hépatite B : Traitement Possible Hépatite B, Approches Complémentaires pour se débarrasser d’une hépatite b rapidement. Ainsi, si vous souffrez de l’hépatite b, certaines approches complémentaires permettent de la traiter de manière plus naturelle. La médecine naturelle , soigne l’hépatite b et protège le foie

Nous Joindre pour Comment Soigner Une Hépatite B : Traitement Possible Hépatite B

Description médicale de l’hépatite B

Qu’est-ce que l’Hépatite B

L’hépatite b, est une maladie virale du foie. L’évolution est lente avec des conséquences imprévisibles. La maladie passe rapidement de la phase aiguë à la phase chronique et nuit lentement au foie. Un vaccin existe contre l’hépatite b et c’est la seule hépatite b dont l’homme peut se protéger à vie par un vaccin. Faites votre test de dépistage hépatite b et faites vous vacciner si votre test est négatif. Le vaccin est sûr et 100% efficace. Il faut mieux prévenir que guérir car une fois installé dans votre foie, le virus quitte difficilement

Comment se Manifeste l’Hépatite B?

Les symptômes ressentis par une infection du virus VHB de l’hépatite b sont très similaires à ceux d’une grippe. On sent une fatigue, une fièvre, quelques maux de tête, une perte d’appétit, jaunisse, urine foncée, selles pâles, diarrhée. Parfois aussi on ne ressent aucun symptôme et la maladie devient chronique. Mais, Comment Soigner Une Hépatite B : Traitement Possible Hépatite B

 Hépatite B : les approches complémentaires

Phytothérapie

Plusieurs plantes occidentales et chinoises peuvent s’avérer utiles en cas d’hépatite virale aiguë ou chronique : armoise capillaire ou yin chen (Artemisia capillaris) ; chardon-Marie (Silybum marianum) ; schisandra (Schisandra sinensis) ; pissenlit (Taraxacum officinale) ; réglisse (Glycyrrhiza glabra).

Pour en savoir plus, voir Hépatite.

Suppléments

Les suppléments offrent des possibilités intéressantes en cas d’hépatite B. C’est le cas notamment du sélénium et de la vitamine E. (Voir aussi Hépatite.)

Phosphatidylcholine

Cette substance se retrouve dans la lécithine et semble efficace pour soigner l’hépatite C, mais les résultats sont conflictuels pour l’hépatite B.

Lors d’une étude en double aveugle portant sur des patients souffrant d’une hépatite B chronique, les biopsies ont indiqué une réduction significative des lésions hépatiques. Les patients devaient prendre 3 g phosphatidylcholine par jour3.

Par contre, une étude importante et plus récente, réalisée en double aveugle et randomisée, portant sur les hépatites B et C, n’a pas donné des résultats valables dans le cas de la première4.

Sélénium

En Chine, le taux d’hépatite B est très élevé. Lors d’enquêtes épidémiologiques effectuées dans la région de Qidong, des taux très bas de sélénium ont coïncidé avec un taux élevé d’hépatites B et de cancers primaires du foie.

Inversement, la supplémentation en sélénium semble pouvoir réduire l’incidence de ces deux maladies. Dans une étude impliquant 130 471 sujets, un groupe a pris du sel de table additionné de sélénium contrairement au groupe contrôle.

Durant les huit années de suivi médical, les chercheurs ont observé une réduction de 35,01 % du taux de cancer primaire du foie chez ceux qui prenaient du sélénium. Quand on a cessé la supplémentation en sélénium, le taux de cancer primaire du foie a commencé à grimper dans ce groupe.

Cependant, l’effet protecteur du sélénium contre l’hépatite B s’est maintenu durant trois ans5.  Dans une autre étude chinoise en double aveugle – mais n’utilisant que 223 sujets porteurs de l’hépatite B -, aucun de ceux qui ont pris 200 mcg de sélénium par jour pendant quatre ans n’ont reçu un diagnostic de cancer du foie.

Mais lorsque ceux-ci ont cessé la supplémentation en sélénium, le cancer du foie est apparu dans des proportions comparables au groupe placebo (7 cas sur 113). Les chercheurs en concluent que la prise continue de sélénium est indispensable pour maintenir l’effet protecteur anticancer5.

N.B. : Le sélénium fait partie de la triple thérapie aux antioxydants du Dr Berkson. Voir Hépatite C.

Vitamine E

À la suite d’une étude randomisée et contrôlée qui portait sur 32 patients souffrant d’une hépatite B chronique, les chercheurs concluaient que la vitamine E pourrait représenter un traitement efficace contre cette maladie.

Ils ont, en effet, observé une guérison complète chez 47 % des patients ayant utilisé 300 UI de vitamine E, à raison de deux fois par jour durant trois mois. Aucune guérison n’a eu lieu dans le groupe contrôle qui ne recevait qu’un placebo6.

Ce taux de guérison se compare très avantageusement à celui obtenu par les traitements conventionnels. (Voir aussi Hépatite.)

Par ailleurs, les personnes souffrant de cirrhose à la suite d’une hépatite pourraient avoir des carences en vitamine E et donc bénéficier d’une supplémentation.

Mesures de base

Tant pour les formes aiguës que chroniques de l’hépatite B, l’approche holistique insiste plus encore que l’approche strictement médicale sur l’importance d’une hygiène de vie qui englobe :

  • le repos ;
  • des mesures alimentaires ;
  • une vigilance stricte face à l’effet hépatotoxique de certaines substances (médicaments, polluants industriels) ;
  • la gestion des émotions négatives.

Pour en savoir plus, Voir Hépatite.

Homéopathie

Elle peut donner un « coup de main » ou soulager certains symptômes en cas d’hépatite aiguë ou chronique.

Voir Hépatite.

Médecine traditionnelle chinoise

Acupuncture

L’acupuncture présente un intérêt certain en cas d’hépatite B aiguë ou chronique, pour stimuler la fonction hépatique. Voir la fiche générale Hépatite ainsi que « Phytothérapie » ci-dessus.

Cordyceps (Cordyceps sinensis)

Ce champignon médicinal d’origine tibétaine est bien connu en médecine chinoise. La recherche chez l’être humain suggère que, pris oralement, ce champignon pourrait être efficace en cas d’hépatite B chronique pour améliorer le fonctionnement du foie2.

Approches corporelles

En cas d’hépatite aiguë, les différentes formes de massages agissent selon le cas à titre de soutien ou de soulagement.

Voir Hépatite.

Argile

Elle s’utilise en externe (pour soulager un foie douloureux) ou en interne (à titre de soutien du foie).

Voir Hépatite.

Hydrothérapie

L’alternance de compresses chaudes et froides peut être utile en cas d’hépatite aiguë.

Voir Hépatite.

Médecine ayurvédique

La médecine traditionnelle de l’Inde propose des solutions pour les hépatites aiguës et chroniques (voir Hépatite).

Pour l’hépatite B en particulier, elle recommande aussi un mélange des plantes suivantes :

  • kutki (Pirrirrhiza kurroa), 200 mg ;
  • guduchi (Tinospora cordifolia), 300 mg ;
  • shanka pushpi (Evolvulus alsinoides), 400 mg.

Source