la Variole du Singe Et Manifestation: Définition, Causes, Symptômes

la Variole du Singe Et Manifestation, encore appelé virus Monkeypox c’est une maladie infectieuse virale qui est Découvert et présent en Afrique. Ce virus est aujourd’hui recensé en France sans notion de voyage ni de contact avec des voyageurs en provenance d’Afrique. On fait le point sur les modes de transmission et symptômes, le diagnostic et sa prise en charge en Ile-de-France.

La variole du singe (virus Monkeypox) est une infection virale. Dans la majorité des cas, il s’agit d’une maladie bénigne spontanément résolutive, transmise par un contact direct avec une personne atteinte de Monkeypox (contact cutané avec les lésions, contact prolongé en face à face) ou indirect (via le linge contaminé, etc.). Cette pathologie était absente du territoire européen, seuls quelques cas importés avaient été sporadiquement détectés. Depuis mi-mai 2022, plusieurs foyers de contamination interhumaine autochtone ont été détectés en Europe, d’abord au Royaume-Uni, puis très rapidement dans de nombreux pays. Des cas ont également été signalés en Amérique du Nord et en Australie.

Cliquez ici pour acheter

Prière de nous écrire

téléphoner à +22962408418

 

Modes de transmission de la variole simienne

Les données actuelles semblent indiquer que la variole simienne se propage de 3 façons :

  • De personne à personne
  • Par contact direct avec des objets contaminés
  • Des animaux aux humains

Les autorités sanitaires du Canada et de l’étranger surveillent la situation à mesure qu’elle évolue. Nous continuons de recueillir des renseignements sur la façon dont le virus se propage en ce moment, y compris les éléments suivants :

  • Présentations cliniques atypiques
  • Différents modes de transmission
  • Possibilité d’une transmission asymptomatique

La variole du singe est une zoonose, c’est-à-dire qu’elle se transmet habituellement de l’animal à l’humain. Les animaux contaminants sont essentiellement les rongeurs sauvages ou les primates qui vivent dans les zones forestières d’Afrique du Centre et de l’Ouest. Mais une transmission interhumaine est aussi possible lors de contacts rapprochés.

Les situations suivantes sont donc à risque de transmission :
– un rapport sexuel ;
– un contact de la peau ou des muqueuses avec les boutons ou les croûtes ;
– le partage de linge (vêtements, draps, serviettes de toilette), de vaisselles ou d’ustensiles de toilette (brosse à dents ou rasoir) ;
– un face-à-face prolongé. Dans ce cas, la contamination a lieu via les gouttelettes émises par les éternuements ou les postillons.

Les rapports sexuels sont des situations à risque de transmission en raison des contacts de la peau et des muqueuses mais la variole du singe n’est pas pour autant une infection sexuellement transmissible (IST) au sens strict, car elle se transmet lors de tout contact physique rapproché, même non sexuel.

Cliquez ici pour acheter

Prière de nous écrire

téléphoner à +22962408418

 

Quels sont les symptômes lors d’une infection à la variole du singe ?

L’infection par le virus de la variole du singe peut provoquer une éruption vésiculeuse, faite de vésicules remplies de liquide qui évoluent vers le dessèchement, la formation de croûtes puis la cicatrisation.

Des démangeaisons peuvent survenir. Les vésicules se concentrent plutôt sur le visage, dans la zone ano-génitale, les paumes des mains et plantes des pieds. Elles peuvent être présentes également sur le tronc et les membres. Les muqueuses sont également concernées, dans la bouche et la région génitale.

Cette éruption peut s’accompagner de fièvre, de maux de tête, des courbatures et d’asthénie. Les ganglions lymphatiques peuvent être enflés et douloureux, sous la mâchoire, au niveau du cou ou au pli de l’aine.

Des maux de gorge sont également signalés.

La guérison se fait en 2 à 4 semaines, avec la formation de croûtes qui disparaîtront ensuite.

Cliquez ici pour acheter

Prière de nous écrire

téléphoner à +22962408418

 

 Complications possibles du virus Monkeypox:

L’infection guérit en général spontanément mais des complications ou formes graves peuvent apparaître chez certaines personnes. La variole du singe peut occasionner :

  • une éruption majeure (plus de 100 vésicules) pouvant parfois générer des surinfections ou infections généralisées,
  • des problèmes digestifs ou ORL (avec compressions locales),
  • un atteinte des yeux (atteinte cornéenne),
  • des complications neurologiques (signes encéphaliques),
  • des formes graves au niveau pulmonaire (pneumopathie).

Il faut savoir que les cas graves se produisent plus fréquemment chez les enfants, les femmes enceintes et les personnes immunodéprimées. Son taux de létalité (mortalité) reste globalement très bas.

 

Comment se protéger de la variole du singe ?

La réduction des situations à risque et l’isolement des malades sont à ce jour les meilleurs outils de lutte contre la variole du singe. Une personne malade est contagieuse dès l’apparition des symptômes.

Tant qu’il n’y a pas de symptôme, il n’y a pas de risque de transmission. Mais un isolement strict est impératif dès l’apparition des symptômes et jusqu’à leur disparition complète pour éviter toute contamination. Cette période d’isolement est généralement de trois semaines.

Pour éviter une contamination lors d’un rapport sexuel, le préservatif n’est pas suffisant, car les contacts via la peau et la bouche sont aussi contaminants. Il reste néanmoins essentiel pour protéger des IST comme le VIH ou l’hépatite B.

La vaccination à titre préventif est par ailleurs conseillée aux personnes les plus exposées au virus :
– les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes (HSH) et ayant des partenaires sexuels multiples ;
– les personnes trans ayant des partenaires sexuels multiples ;
– les travailleurs et travailleuses du sexe ;
– les professionnels des lieux de consommation sexuelle.

cliquez ici pour acheter

Prière de nous écrire

téléphoner à +22962408418

 

Comment se soigne la variole du singe ? la Variole du Singe Et Manifestation

À ce jour, le traitement de la variole du singe consiste essentiellement à soulager les symptômes, notamment la douleur, et à prévenir les complications telles que les surinfections cutanées.

Les personnes qui souffrent d’une forme grave de la maladie ou qui sont à risque d’une forme grave peuvent recevoir un médicament antiviral utilisé habituellement contre les virus de la famille de la variole, le Tecovirimat. Ce traitement dispose d’une autorisation de mise sur le marché européen dans le traitement de la variole humaine, de la variole du singe et de la vaccine, ou variole bovine. Il est réservé aux adultes et aux enfants de plus de 13 kg.

Enfin, après un contact à risque avec une personne malade, une vaccination post-exposition est recommandée. Elle est ouverte en France depuis le 20 mai 2022. Idéalement, le vaccin doit alors être injecté entre quatre et 14 jours après le contact à risque.

La vaccination post-exposition induit une hausse du taux d’anticorps, qui empêchent la multiplication du virus dans l’organisme. Elle limite donc l’apparition de symptômes, notamment la formation de vésicules hautement contagieuses. La vaccination post-exposition limite donc la propagation du virus au sein de la population.

 

Service De Renseignement

Pour tout vos désire d’achat ou de renseignement contactez nous ici. Ou visiter notre site internet africbio.com. Vous pouvez toutefois échanger de votre problème de santé (n’importe quel problème dont vous souffrez) avec un conseiller médical (via notre mail ou notre whatsapp) du Centre Afrique Santé Bio.

Nous sommes disponibles https://wa.me/+22962408418 et disposez à répondre a toutes vos préoccupations.